L'Association

du GERSAR

 

L'Art Rupestre

Activités

Actualités

Publications

Liens

Contacts 

 

 

 

 

 

 

 

 Comptes-rendus

des sorties effectuées :

  

 

 

 

 

 

 

Découvertes

récentes :

  

 

 

 

 

 

 

 

  

 

ACTIVITÉS DU PREMIER SEMESTRE 2019

 

Dimanche 31 mars: Larchant.

Les abris ornés de Blomont les Roches.

Rendez-vous à 10 h, parking de Bois d'Hyver entre Eléphant et Dame Jouanne.

 

Dimanche 12 mai: Buthiers - Roncevaux.

Les abris ornés de la Vallée Bouteille.

Rendez-vous à 10 h, sortie de Roncevaux direction Boulancourt à gauche rue de la vallée.

 

Dimanche 9 juin: D'Huisson-Longueville, Essonne.

Les abris ornés du Plateau du Bulou.

Rendez-vous à 10 h au niveau des tennis, rue de l'Egalité, entre D'Huisson et D'Huisson-Longueville.

 

Sorties de la journée. Vivres tirées du sac.

Les participants aux sorties du GERSAR, adhérents et invités, sont couverts par  leurs assurances personnelles et assument la responsabilité d’éventuels accidents dont ils pourraient être la cause ou la victime.

 

Pensez à régler votre cotisation pour 2019.

Coupon d'adhésion au GERSAR : Cliquer ici  -  Cotisation 20 € (Bulletin Art Rupestre inclus).

 


Reproduction en 3D de gravures de Fontainebleau

Lors d'une conférence donnée en la maison du Parc Naturel Régional du Gâtinais à Milly-la-Forêt, nous avons présenté une opération d'enregistrement en 3D d'un panneau gravé particulièrement remarquable. Menée en collaboration avec l'Université Paris 1 et des techniciens de haut niveau en imagerie informatrique, cette campagne outre son aspect conservatoire, apporte des méthodes nouvelles d'études des gravures. Elle sera poursuivie en 2019.


Suite à la sortie du 21 octobre 2018, Samuel Praizelin, membre du GERSAR a réalisé une modélisation 3D du panneau gauche de l'abri du Rocher des Potets.

 

Cliquer sur l'image:


Participation du Gersar au congrès UISPP 2018.

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 12 place du Panthéon (salle 14) le 5 Juin à 15h20.


Photogrammétrie dans les abris ornés de Fontainebleau

Cette technique, à l'aide de multiples photographies d'un ensemble gravé, prises sous des angles différents, permet d'obtenir, après traitement informatique, une vision en 3D de ces gravures et ainsi  discerner leurs différentes profondeurs afin de déterminer leur ordre de succession dans les cas de superpositions. Cette information permet de donner un indice d'antériorité ou de postériorité entre des gravures enchevêtrées qui par leur style apparaissent chronologiquement hétérogène. Aurélia Lureau, doctorante à l'Université de Paris 1 sous la direction du professeur Boris Valentin, a mené cette opération dans les abris du Coquibu 3 à Milly et de la Touche aux Mulets en forêt de Fontainebleau.


Un nouveau relevé à l'abri de Haute Pierre 8 à Milly-la-Forêt.

Cette opération a concerné une partie des gravures disposées au sol. Nous avons en effet des sillons qui présentent  la particularité d'être surchargés par d'autres. Cette observation, sans être unique, est rare dans le contexte de l'art rupestre de Fontainebleau. Des hypothèses concernant cette disposition seront présentées dans notre prochain bulletin.


Relevé en 3 dimensions de l'abri des Pentes du Marchais n°1 de Larchant.

Cet abri orné a été publié dans notre dernier bulletin. Il présente une singularité unique à ce jour dans l'art rupestre du sud de l'Ile-de-France sous forme d'un palimpseste séparant deux phases de gravures. L'examen visuel utilisé pour la publication nous a semblé insuffisant et nous avons demandé à Medhi Belarbi et à Pascal Raymond de l'INRAP de réaliser un relevé en 3 dimensions de façon à affiner la perception de ce palimpseste et améliorer la qualité du relevé par une meilleure individualisation des deux phases gravées.


Relevé de l’abri orné du Rocher de Chatillon 4 à Boutigny-sur-Essonne.

Nous venons de réaliser le relevé intégral de l'abri orné du Rocher de Chatillon 4.

Malgré de nombreuses desquamations naturelles de ses parois, cet abri recèle encore des gravures abondantes et remarquables. Outre les sillons et quadrillages habituels dans l'art rupestre de Fontainebleau, nous avons une gravure de hache, une représentation humaine curieusement associée à des sillons abstraits et une tête animalière aux grands yeux - possible oiseau de nuit. Le plus énigmatique de l'abri est une surface polie "à glace" avec sillons également polis qui a été découverte.


 

Relevé de l’abri orné 1 des Pentes du Marchais à Larchant - Seine-et-Marne.

 

 

Une équipe du GERSAR vient de réaliser le relevé de l’abri orné 1 des Pentes du Marchais qui a permis de mettre en évidence trois phases dans l'exécution des gravures.

Une première phase est constituée d’une série de sillons évasés puis la surface rocheuse à été régularisée, comme poncée, pour recevoir une deuxième série de gravures représentées essentiellement par de grands cruciformes. Une troisième phase constituée d’un ensemble de gravures fines obtenue par la technique linéaire se superpose aux deux précédentes.

Cette technique de palimpseste observée entre les deux premières phases de gravure est unique à ce jour dans l’art rupestre du sud de l’ïle-de-France.


Relevé de l'abri orné de la Vallée Gommier 1 à Bouray-sur-Juine - Essonne
Ce très riche abri orné signalé dès 1912 et classé à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques a fait l'objet d'une opération de relevé intégral par une équipe du GERSAR composée d'Alain Bénard, Christian Marchive et Laurent Valois. Particulièrement inconfortable pour l'équipe de relevé, l'abri est néanmoins très intéressant par la variété et l'abondance de son ornementation : représentation humaine, "vulve", plusieurs cruciformes cupulés, triangles composites ... sans compter les gravures classiques ... sillons, quadrillages, cupules ... Ces relevés seront publiés dans le prochain bulletin Art Rupestre.

Cette opération a bénéficié d'une subvention du Conseil Général de l'Essonne.


A Trézan, hameau de Malesherbes dans le Loiret, M. Lejour a découvert une dalle ornée dans une propriété privée.
Une équipe constituée de membres de la Société Archéologique de Puiseaux, M. Delaunay, D. Godeffroy, E. Fortier et M. Lejour, ainsi qu'A. Bénard pour le GERSAR, a dégagé cette dalle et découvert un ensemble de gravures de haches ainsi qu'une représentation animalière. Le résultat de cette opération sera présenté dans notre prochain bulletin. Les gravures de haches présentent une nette similitude avec ce que nous trouvons sur certains mégalithes comme le dolmen du Berceau à Saint-Piat en Eure-et-Loire ou le tumulus de Dissignac en Loire-Atlantique. Une attribution chronoculturelle de cette dalle ornée au Néolithique est donc possible.


 

Relevé de l'abri des Hautes Communes à Chamarande, Essonne.
Une équipe du GERSAR composée d'Alain Bénard, Christian Marchive et Laurent Valois vient de réaliser le relevé intégral de l'abri orné du Bois des Hautes Communes à Chamarande, abri orné dès plus anciennement connu puisque signalé par G. Courty en 1902.

Cet abri de type géodique très ouvert, nous montre au sol un ensemble gravé de grande qualité, avec en particulier plusieurs quadrillages cupulés, repré-sentations peu fréquentes dans l'art rupestre de Fontainebleau. Nous avons également et entre autres, un quadrilatère cupulé et une double enceinte. Cette dernière représentation, voisine de nos célèbres triples-enceintes, est peu fréquente et va faire l'objet d'une étude spécifique.

 

 

 Haut de page